© 2018 Ji Dahai - Tous droits réservés

Paris, France

  • Facebook Clean
  • Twitter Clean

Ji Dahai arrive en Provence par un jour de Mistral « poussé par un vent de liberté ». Depuis, l’artiste en sillonne les chemins sans relâche en portant sur ses paysages un regard à la fois tendre et acéré. Sous ses encres, lavis et peintures, le Mont Ventoux prend des airs de Mont Fuji, la plaine de la Crau s’étend, éperdue dans l’air hivernal, le tronc blanc des peupliers dépourvus de leur feuillage « symbolisent la vraie Provence »... On savoure chaque œuvre comme autant de mystères, suspendu à la parole qui s’en dégage comme cette abeille saisie en lévitation devant une fleur de lavande.