Après la pluie, les souches de vignes sont noires d’encre de Chine. Cette série de peintures est réalisée directement dans les champs de vignes.

En une matinée, les rosées matinales nourrissent la terre caillouteuse, le soleil réchauffe peu à peu le corps des vignes qui transforme les senteurs du terroir en saveurs du vin. Emerveillé par ce silence et ces mouvements de la nature, l’artiste a abandonné son pinceau pour peindre avec les végétaux. Il exprime ici des mouvements calligraphiques profondément liés aux mutations de la nature avec ce qui se trouve autour de lui : brins d’herbes, feuilles et sarments de vignes. L’ombre des vignes petit à petit diminue, la lumière change durant cette matinée, 14 œuvres sont créés et éparpillées dans le vignoble. Il est midi, l’heure d’aller récolter les papiers de riz semés dans les champs.

© 2018 Ji Dahai - Tous droits réservés

Paris, France

  • Facebook Clean
  • Twitter Clean